Pourquoi et comment pratiquer le yoga prénatal ?

Pratiquer le yoga prénatal

Le yoga prénatal permet aux mamans de prendre soin de leur corps et de leur esprit de manière détendue pour le bébé qui naîtra. En pratiquant le yoga pendant la grossesse, il vous est possible d’harmoniser le corps et l’esprit, mais aussi soulager les problèmes très courants pendant la grossesse tels que l’enflure, les taches, les vergetures et les douleurs au dos et aux jambes. De plus, le yoga permet à la femme enceinte de conserver l’élasticité de son corps.

La pratique de ce type d’exercice physique en douceur est l’une des recommandations sur lesquelles les gynécologues insistent le plus actuellement. Cette thérapie orientale est celle qui suscite le plus d’intérêt pour les bienfaits qu’elle offre aux femmes pendant leur grossesse.

Femmes enceintes : c’est quoi le yoga ?

Le yoga est une technique vieille de 2 000 ans en Inde. Il s’agit d’une pratique globale dans laquelle le corps et l’esprit sont cultivés par l’exercice de diverses postures et le contrôle de la respiration.

La pratique du yoga permet de garder le corps tonique, car il travaille les muscles et la souplesse. Mais il favorise également l’équilibre émotionnel et l’harmonie spirituelle, grâce à la conscience et au contrôle de la respiration.

Assister à un cours de yoga pendant la grossesse est une option que de nombreuses futures mères choisissent. Le yoga est un exercice complet qui favorise un bon fonctionnement physique et émotionnel. Pour cette raison, il est généralement recommandé pendant la grossesse. La femme enceinte doit être en bonne forme physique. De même, vous avez besoin de beaucoup de bien-être émotionnel. Grâce au yoga, la femme enceinte prend soin de son corps et de son esprit.

Avant de pratiquer le yoga pendant la grossesse, la femme enceinte doit consulter son gynécologue si cet exercice convient à son cas particulier. En règle générale, le yoga pour les femmes enceintes n’est pas contre-indiqué, bien qu’il soit recommandé de n’effectuer que des postures adaptées à la grossesse. Par conséquent, cela doit toujours être fait sous l’assistance d’un spécialiste.

Si vous avez des questions quant à savoir si vous êtes prêt à pratiquer le yoga prénatal ou s’il s’agit d’un type d’exercice adapté à votre grossesse, il est conseillé de voir un médecin, une sage-femme ou un professionnel du yoga en ligne tel que https://www.yay-yoga.com/.

Pourquoi les femmes enceintes doivent faire du yoga ?

Le yoga est l’un des exercices physiques que de nombreuses sages-femmes recommandent pour que les femmes enceintes se sentent bien pendant la grossesse.

L’attente de donner naissance à un bébé et le fait de le garder très bien dans le ventre pendant la grossesse est un sentiment très stimulant pour de nombreuses mamans. Pour cette raison, de nombreuses femmes enceintes sont conscientes qu’elles doivent prendre soin d’elles-mêmes pour que leur bébé grandisse en bonne santé.

Le yoga avant l’accouchement garde vos articulations flexibles et vous aidera à rester flexible. De plus, il fortifie votre système musculaire, revigore votre circulation et le retour veineux des jambes et vous permet de vous relaxer, car vous pouvez utiliser les techniques pratiquées en classe pour rester calme et avoir un peu plus de contrôle sur votre respiration pendant l’accouchement.

Avantages à connaître sur le yoga pour femmes enceintes

Pratiquer des postures et des respirations de yoga pendant la grossesse apporte divers avantages, physiques et mentaux, à la femme qui le pratique. Ces avantages sont liés à la prévention et à l’amélioration des malaises typiques de la grossesse et à la préparation à l’accouchement. De même, ils sont liés à une augmentation de la tranquillité et du bien-être émotionnel de la femme enceinte.

Ainsi, les avantages de la pratique du yoga pendant la grossesse peuvent être résumés comme suit :

– Fournit et préserve l’élasticité du corps

– Maintient l’agilité musculaire

– Augmente les chances d’un accouchement naturel et d’une récupération rapide

– Détend l’esprit et le garde calme et équilibré

– Aide et contrôle la respiration et la circulation

– Évitez l’anxiété

– Renforce la posture

– Renforce la colonne vertébrale

– Aide à résoudre des problèmes tels que le gonflement des pieds et des jambes, les maux de dos, etc.

– Assure la sécurité de la future maman

– améliore l’humeur

– Aide a la digestion

– Favorise le sommeil

– Améliore le stress et soulage la fatigue

– De plus, le yoga est d’une grande aide également pendant le post-partum.

Comment sont les cours de yoga pour femmes enceintes ?

Le principal avantage de pratiquer régulièrement le yoga est qu’il aide à obtenir une meilleure forme physique et une meilleure flexibilité ; mais surtout, il vous aide à vous connecter avec votre propre corps. Cette connexion permet d’accepter les changements qui ont lieu dans votre corps, de s’adapter et de maintenir un lien détendu avec le bébé. Ces sensations sont très importantes pendant les neuf mois que dure la grossesse et pendant l’accouchement.

En ce qui concerne l’étirement, vos moniteurs mettront particulièrement l’accent sur le fait de ne pas trop forcer. La grossesse favorise la production d’un taux élevé de relaxine (ce qui les rends plus flexibles), il est donc important que vous connaissiez vos limites afin de pouvoir ralentir un peu lors des étirements.

Actuellement, il existe des centres où des cours de yoga sont proposés, spécialement destinés aux femmes enceintes, qui souhaitent préparer leur corps et leur esprit à recevoir leur bébé. Les cours sont offerts à différents niveaux, en fonction des connaissances de la future maman en yoga. Pour assister aux cours de yoga, il est conseillé de porter des vêtements légers et amples et de manger de la nourriture au moins une heure avant le cours.

La future maman apprendra à mieux accepter ses changements physiques et émotionnels, à respirer correctement, à détendre les tensions et elle gagnera beaucoup d’énergie, de calme et de vitalité, grâce aux étirements, aux exercices de respiration et à la méditation. L’idéal est de pratiquer le yoga au moins deux fois par semaine.

Postures de yoga à éviter pendant la grossesse

La future mère peut commencer des cours de yoga à tout moment pendant sa grossesse. Même si vous êtes novice. Cependant, durant l’évolution de la grossesse, vous devez éviter les postures qui peuvent présenter un danger pour la grossesse.

Le yoga pendant la grossesse est un exercice doux qui accorde une grande importance aux mouvements fluides, mais aussi à la respiration. Pour être sûr qu’aucune des postures que la femme enceinte pratique n’est dangereuse ou pourrait conduire à un accident, il est toujours recommandé qu’un professionnel supervise les cours de yoga.

Il y a certaines positions que la femme enceinte doit éviter, selon le moment de la gestation dans lequel elle se trouve. Par exemple, au deuxième trimestre, le yoga remplace les postures où vous devez être coucher sur le dos par d’autres qui nécessitent moins d’efforts.

En revanche, toutes les postures qui nécessitent de se coucher sur le ventre seront évitées, car il faut éviter de faire pression sur le ventre de la femme enceinte, quel que soit le moment de gestation dans lequel elle se trouve. Il est également important d’éviter les positions où vous pouvez perdre votre équilibre.

Pour aider la femme enceinte à faire des exercices de yoga, il est courant d’utiliser des balles (celles utilisées en Pilates), des chaises, des couvertures, etc.

Étant donné l’importance de la respiration pendant la grossesse et l’accouchement, le yoga pendant la grossesse se concentre souvent sur une femme qui apprend à contrôler sa respiration. Il est important que la femme enceinte apprenne à être consciente de sa respiration et de la façon dont elle peut faire circuler son corps (et aussi son esprit). De plus, grâce à la respiration, les femmes peuvent relâcher la tension.

Le yoga prénatal est une expérience précieuse pour se connecter au corps, au moment de la vie qu’il traverse, en union avec le bébé et en communauté avec d’autres femmes au même stade. Il permet à la femme enceinte de vivre une grossesse plus consciente et de se préparer à l’accouchement avec des ressources telles que la respiration et le mouvement ; arriver en pleine forme physique, mentale et émotionnelle. 

Les meilleurs moyens pour surveiller son cycle de grossesse
Femme enceinte : ai-je le droit de manger du foie gras ?