Quels sont les différents types de contraception ?

Actuellement beaucoup de jeunes filles tombent enceinte trop tôt et plusieurs femmes sont face à une nouvelle grossesse alors que leur dernier enfant n’a même pas atteint l’âge de 1 an. C’est pourquoi toutes les femmes en âge de procréer et ayant une relation sexuelle doivent avoir recours à un moyen de contraception pour éviter de tomber enceinte au mauvais moment. Il existe aujourd’hui différents moyens de contraception efficace, il suffit de choisir celui qui est le plus adapté à chacune.

 Les méthodes contraceptives avec hormones à voie orale.

Quand on parle de sexualité contraception la première chose à laquelle on pense c’est aux pilules contraceptives. Parmi les plus vieilles méthodes contraceptives, la pilule est le moyen de contraception la plus utilisée par les femmes âgées de 35 à 45 ans. La plupart des pilules contraceptives sont à base de deux hormones appelées l’œstrogène et la progestérone qui sont les principales hormones agissants sur le cycle de la femme. Par ailleurs, il y en a qui sont uniquement à base de progestatifs et celles qui sont faibles en œstrogène. Dans tous les cas, elles ont pour fonction d’empêcher l’ovulation ou la libération de l’ovule par les ovaires et protège automatiquement la femme contre une grossesse. L’avantage de la pilule contraceptive c’est qu’elle est souvent gratuite et facile à prendre, la seule contrainte étant de devoir la prendre tous les jours, l’oubli d’une prise peut diminuer son taux d’efficacité.

Contraception : les autres méthodes hormonales

Pour être plus sereine savoir combiner la sexualité et contraception est très important, pour cela il existe plusieurs moyens de contraceptions hormonaux permettant d’éviter le risque de grossesse non voulue. On distingue par exemple le stérilet qui est une méthode de contraception intra-utérin, il consiste à diffuser en permanence de la progestérone sur les parois de l’utérus. L’avantage de cette méthode sa durabilité car elle peux être efficace pendant 5 ans. On ne le pose qu’une seule fois et on est tranquille sur du long terme sans se soucier d’un éventuel oubli. D’autre part, on peut également avoir recours à l’implant contraceptif, c’est un petit appareil en plastique qui sert à diffuser en continu de l’étonogestrel dans le sang pour éviter l’ovulation suite à une absence du cycle menstruel. Le patch contraceptif est également une contraception très simple d’utilisation car il suffit de le coller sur la peau. De petite taille et de forme carré ou ovale, il est parfaitement dissimulable et présente les mêmes effets que la pilule, c’est-à-dire en diffusant de l’œstrogène et de la progestérone dans le sang pour empêcher l’ovulation et la nidation.

Les moyens de contraceptions non hormonaux

Pour se protéger d’une grossesse non programmée, maîtriser la sexualité contraception est très utile. Il faut savoir que l’ on n’est pas obligé d’utiliser des moyens de contraception à base d’hormones d’autant plus que ces hormones peuvent être incompatibles avec différents pathologies que certaines femmes peuvent présenter. Le plus connu est le préservatif masculin ou féminin, il s’agit d’une petite gaine en latex qui se place sur les appareils génitaux de l’homme ou de la femme visant à empêcher la propagation des spermatozoïdes dans le vagin pour qu’il n’y ait pas de fécondation. Le préservatif est jusqu’ici le seul moyen de contraception qui permet d’empêcher la transmission des maladies ou infections sexuellement transmissibles. Toutefois avant son utilisation il faut vérifier la date de péremption et veiller à changer de préservatif à chaque rapport sexuel. Le stérilet en cuivre est également un moyen de contraception qui ne contient pas de l’hormone car il sert à neutraliser l’action des spermatozoïdes. Enfin, il y a la méthode de calendrier qui consiste à détecter sa date d’ovulation en se basant sur le calcul de son cycle menstruel ou en mesurant sa température, une fois que la date précise soit détectée il suffit de s’abstenir durant quelques jours avant et après cette date pour éviter de tomber enceinte.

 Les moyens de contraception définitifs

La plupart des différents moyens de contraceptions sont temporaires c’est-à-dire que l’on peut choisir la durée de leur utilisation et arrêter de leur usage une fois que l’on souhaite tomber enceinte. Toutefois, il existe un moyen de contraception définitif qui consiste à empêcher la grossesse d’une manière irréversible. Pour les femmes, il s’agit de la ligature des trompes qui consiste à coaguler les trompes à l’aide d’un anneau ou un clip, c’est un procédé chirurgical nécessitant une anesthésie générale. L’avantage de cette méthode c’est qu’elle offre un résultat immédiat. Le même principe existe aussi pour les hommes sous le nom de vasectomie, il s’agit également d’une intervention chirurgicale qui vise à ligaturer les canaux afin que les spermatozoïdes venant des testicules ne se mélangent plus au sperme. Même s’il existe plusieurs moyens de trouver l’équilibre entre sexualité et contraception, il faut savoir choisir celui qui convient le plus à son organisme en pesant le pour et le contre pour ne pas risquer de nuire à sa santé.

Grossesse : qu’est ce que la protéinurie ?
Comment être en bonne santé physique et mentale ?